C’est la fin du Second empire et le début de la 3ème république, c’est aussi la naissance de L’Union Cherbourgeoise, premier nom de l’actuel orchestre d’harmonie qui a été créée en 1874 sous l’impulsion de Monsieur Tisseyre.
Jusqu’en 1914, la société a apporté son concours à de nombreuses manifestations organisées tant par la ville de Cherbourg que hors des limites de celle-ci.
Éprouvée par la première guerre mondiale, en 1919 l’Union Cherbourgeoise dont le chef est décédé doit se reconstituer.

En 1925, sous la baguette de Pierre Yon L’Union Cherbourgeoise prend le nom d’Union Lyrique de Cherbourg après avoir fusionné avec les musiciens de la Lyre du Commerce fondée, elle, en 1919, juste après la grande guerre.

Cherbourg, place de la République, l'Union Lyrique Municipale de Cherbourg se produit en concert le 4 juillet, en l'honneur des troupes américaines pour l'lndependence Day.
Voir ce montage LC000182-LC000205-montage:
https://www.flickr.com/photos/mlq/37215827890/in/photolist-YGCR41
Photos du 4 juillet 1944 sur la place de la République à Cherbourg:
https://www.flickr.com/search/?sort=date-taken-desc&safe_search=1&tags=4juilletcherbourg&user_id=58897785%40N00&view_all=1
Voir le kiosque décoré de drapeaux:
https://www.flickr.com/search/?sort=date-taken-desc&safe_search=1&tags=kiosquedrapeaucherbourg&user_id=58897785%40N00&view_all=1
14juillet1944

En 1929, pendant la période dite de « l’entre deux guerres », la société devient municipale et  désormais prend le nom Union Lyrique Municipale de Cherbourg. Nom qui lui restera et qui est bien connu des cherbourgeois encore aujourd’hui. Sous la férule de Monsieur Lucien Kemblinsky, chef dévoué et compétent, l’Union Lyrique Municipale de Cherbourg connaît, à partir de 1931, une période féconde et atteint ainsi un rang qui fait honneur à la ville. Ce fût la période de la reconstruction de la philharmonie.

Monsieur Maurice Caens qui lui succède en 1953, fait poursuivre à l’harmonie son ascension et contribue grandement à son renom au delà des limites de la cité (festivals et concours).

En 1986, l’orchestre est confié à Jacky Lhiver qui, jusqu’en 2001 ne cessera de porter haut les couleurs de l’Orchestre d’Harmonie de Cherbourg et de lui fournir, avec son président Charles Mélingue, excellent et passionné trompettiste, des occasions de jouer dans la cour des grands.

De 2001 à 2012, Philippe Arnaud, chef dynamique et énergique a permis aux musiciens de l’Orchestre d’Harmonie de Cherbourg-Octeville ainsi qu’à ses fidèles auditeurs de partager des moments musicaux intenses. Cette période a été mise à profit pour transformer et ouvrir l’orchestre à d’autre horizons, par Michèle Renaudat première présidente. L’orchestre a suivi les évolutions territoriales de l’agglomération cherbourgeoise, pour devenir enfin l’orchestre de Cherbourg-en-Cotentin dirigé pour la première fois par une femme, Elise Bray.

L’association

L’orchestre de Cherbourg-en-Cotentin, déclaré au journal officiel de la République Française le 11 mars 1938 sous le nom d’Union Lyrique municipale de Cherbourg, est une association d’éducation populaire, d’enseignement public et gratuit, individuel et collectif de la musique.

Les membres du bureau

Président : Éric Laurent
Vice-Président : Pierre Callewaert
Secrétaire : Damien Piquet
Trésorier : Wilfrid Lecouvey

Les membres du comité

Patricia Vavasseur
Marjorie Berthauld
Virginie Morvan-Briend
Bee-Ha Dondon
Marie-Laure Batty

Les membres de droit du comité

Elise Bray – Directrice musicale
Daniel Gilbart – Directeur des cérémonies et archiviste en titre.

Les activités de l’association

C’est grâce à la volonté et au travail de sa directrice, de ses directeurs successifs et aussi au soutien très actif de la municipalité, que l’on doit aujourd’hui la qualité des prestations, la variété des programmes proposés et l’aboutissement de projets très divers.

L’association organise plusieurs concerts dans le courant de la saison avec des thématiques différentes, et travail avec d’autre associations telles que des chorales ou des écoles, associe le théâtre, la danse, le chant à ses projets et invite des solistes prestigieux, tels que :
– Daniel Arrignon (hautbois),
– Jacques Mauger (trombone),
– Sylvie Hue (clarinette),
– Catherine Stagnoli (pianiste),
– Antoine Curé ou Pierre Dutot (trompette).

L’orchestre prête son concours pour des événements locaux à la demande de la municipalité, par exemple pour :
– le centenaire du naufrage du Titanic,
– le centenaire de la Grande Guerre,
– le concert hommage à Michel Legrand.

L’orchestre se produit au théâtre à l’italienne, au théâtre de la Butte et dans des salles plus petites telle que le Vox ou bien des églises pour donner par exemple la 3ème symphonie de Camille Saint-Saëns pour orgue soliste et orchestre.

L’orchestre prête également son concours pour aider les associations caritatives et œuvre pour élargir son public notamment envers des populations peu habituées à assister aux concerts.

L’orchestre participe aussi aux cérémonies patriotiques inscrites au calendrier national, anime le défilé du 14 juillet et offre un concert avant le feu d’artifice.

L’orchestre se produit dans le département de la Manche voir au-delà et en retour invite d’autres orchestres.

L’orchestre puisse son répertoire bien sûr dans la musique classique, mais aussi la musique légère, de variété, de jazz, ethnique, et reste ouvert à toutes les musiques.

L’orchestre peut se produire tant à l’intérieur qu’en plein-air et susciter le plus grand intérêt pour un large public.